10 astuces pour apprendre à maîtriser l’ordinateur rapidement

10 astuces pour apprendre à maîtriser l’ordinateur rapidement

10 astuces pour apprendre à maîtriser l’ordinateur rapidement

Combien de fois avez-vous entendu cette expression dans la bouche de membres de votre famille ou même d’amis à propos de leurs problèmes informatiques ?

Cette préoccupation numérique est très courante chez les anciens, mais on la trouve également parmi certains jeunes… qui ont d’autant plus honte de faire part de leurs difficultés que leur génération est ultra connectée.

Vous ne deviendrez pas un génie de la programmation informatique dès le premier jour, mais vous vous sentirez certainement plus rassuré à la fin de cet article, on parie ?

Savoir envoyer et recevoir des e-mails, ajouter des pièces jointes, maîtriser son navigateur web, utiliser Internet en toute sécurité, regarder ses comptes à l’abri des pirates, choisir des mots de passe sécurisés, ajouter un lien hypertexte dans un document… Autant de gestes qu’il est impératif de connaître et de perfectionner au XXIe siècle, histoire de rattraper les carences des programmes scolaires d’antan sur ces points !

Apprendre l’informatique : à quoi bon ?

Le langage informatique a de quoi paraître abscons aux néophytes. Framework, MOOC, feuilles de style, implémentation, interface graphique, jQuery, freeware, spyware, UML, langage Java, MySQL, programmer en C, cloud computing, e-learning : autant de mots barbares quand on n’évolue pas dans un environnement de développement !

Mais ne vous inquiétez pas outre mesure : d’ici peu, vous saurez décoder toutes ces subtilités ! Encore quelques efforts et vous serez même capables de donner des cours… Eh oui !

Si beaucoup apprennent de A à Z l’informatique à l’école dès le plus jeune âge (la formation informatique fait partie, depuis la ministre Vallaud-Belkacem, du socle commun de connaissances), à la façon d’un jeu pour apprendre plus facilement, pour les nuls endurcis qui n’ont pas eu une telle chance il va falloir trouver d’autres moyens de se familiariser avec le monde informatique.

Cet enseignement vous aidera à dominer votre navigation sur Internet, à installer un clavier d’ordinateur, à faire une recherche sur Internet, à apprendre à taper sur un éditeur de texte, à nettoyer son PC, à choisir des raccourcis clavier, à utiliser les meilleures applications développées par la programmation python ou autre, etc.

La part d’autoformation est importante, car l’utilisation quotidienne de l’ordi par l’apprenant reste un impératif pour avancer efficacement.

Il faut savoir en faire abstraction, comme d’un nouveau langage de script ! Une fois toute appréhension vaincue, vous allez apprécier la recherche en informatique et l’acquisition de quelques connaissances nouvelles en tâtonnant, en testant.

Ces cours informatiques à domicile en auto-formation vous initieront à différents systèmes d’exploitation : GNU Linux, Unix, OS X, BIOS…

C’est en autodidacte que vous allez réussir votre appropriation de différents outils de développement. Il est important d’expérimenter plus d’une interface utilisateur sur son ordinateur, en vue d’être parfaitement à l’aise quel que soit le graphisme ou la machine virtuelle. Attention, il faut simplement veiller à ne pas devenir un geek !

Cet apprentissage doit aussi concerner le passage d’un premier programme à un autre programme informatique afin de sortir de sa zone de confort :formation PowerPoint, OpenOffice ou LibreOffice après Microsoft Word en guise de suite bureautique, sans oublier Visual Studio, et ainsi de suite.

L’idéal est d’aller encore plus loin en dépassant la simple initiation informatique : un cours complet d’informatique à domicile doit se doubler de cours de programmation en bonne et due forme.

En effet, apprendre à programmer sur une syntaxe algorithmique binaire et apprendre à coder avec une programmation orientée vers l’hexadécimal fera peut-être de vous le Xaviel Niel ou le Marc Zuckerberg de demain. Car, en ce début de troisième millénaire révolutionnaire pour l’histoire de l’informatique, créer une application de services informatiques est souvent pour son ingénieur informatique la clef du succès. Le développement informatique et la programmation fonctionnelle peuvent rapporter gros : des millions !

Dans cette perspective, il faut généralement commencer par des cours de maths avec des professeurs particuliers de qualité et sensibilisés aux technologies de l’information. Mais nous vous rassurons, il ne sera guère besoin de devenir un mathématicien lauréat de la médaille Fields… !

De là, avec ce bagage arithmétique et des notions de base en sciences informatiques, en algorithmie et en algèbre, vous pourrez vous lancer dans le codage, la programme C et le développement web. HTML5, XHTML, langage C, Visual Basic, langage PHP, OCaml, langage Python, COBOL, Perl et programmation Java n’auront plus aucun secret pour vous !

Sinon, parmi les autres métiers de l’informatique, il existe aussi le dépannage informatique, dont le marché s’avère important ! Avec une société informatique parisienne au marketing de pointe, vous serez sûr de faire un carton, surtout si en plus vous donnez des cours à domicile en tant que développeur informatique.

1. Comprendre un système informatique

Avant toute chose, il vous faut comprendre la base de l’informatique, c’est-à-dire :

  • Comprendre le fonctionnement d’un ordinateur : qu’y a-t-il dedans ?
  • Comment s’allume/s’éteint-il ?
  • Quelles périphériques peuvent s’y connecter et à quels endroits (prises USB, Firewire, HDMI…) ?
  • Comment configurer une imprimante ?
  • Comment se connecter à un réseau wifi ?

Il vous faut construire les fondations de vos connaissances en informatique, un peu comme le maçon coule les fondations en béton de la maison avant d’attaquer la structure (murs porteurs, charpente, etc.). Pour bien comprendre l’architecture des ordinateurs, sachez repérer :

  • le moniteur ou écran ;
  • l’unité centrale qui abrite le processeur (parfois, l’unité centrale est intégrée aux moniteurs, c’est le cas de la plupart des modèles fixes de chez Apple, histoire de vous vendre du tout-en-un pouvant être embêtant dès qu’il s’agit de changer des pièces défectueuses…) ;
  • le clavier et la souris, connectés en mode filaire ou sans fil ;
  • les périphériques externes, à connecter vous-même : modem, imprimante, scanner, tablette graphique, disque dur externe, clef USB, haut-parleurs (prise jack dans ce cas), souvent via un des ports USB de votre « tour ».

Si vous démarrez l’informatique depuis peu et/ou que votre culture numérique est proche de zéro (« Start from scratch » disent nos amis anglophones), vous pouvez lire quelques tutoriels sur Internet, notamment ce guide du débutant qui vous détaillera les principaux composants d’un ordinateur, ainsi que le jargon informatique de base. Les cours en ligne ont beaucoup de mérite !

2. Apprendre l’informatique : naviguer sur Internet

On ne vous parle pas de devenir développeur web, de développer des codes sources et d’apprendre le code HTML par cœur, pour l’instant du moins, mais de savoir naviguer sur Internet avec facilité, sans peur de faire bugger votre ordinateur et sans passer un coup de fil à votre copain « geek » trois jours par jour ! Ici, nous allons considérer le surf comme autant de petits jeux…

Pour vous connecter à Internet, il vous faut un fournisseur d’accès au World Wide Web, expression anglophone à l’origine du célèbre « www. » précédant la majorité des adresses URL. C’est aujourd’hui le mode de l’illimité qui retient toute l’attention, tandis que l’ADSL est tellement basique que l’on connaît désormais le VDSL ou la fibre optique ! Lorsqu’il y a dégroupage total ou partiel des lignes téléphoniques, on a accès à des tarifs plus intéressants.

Nous n’allons pas vous détailler chacune des offres, mais sachez principalement que :

  • les différences résident dans la formule d’abonnement (sans ou avec engagement ; en outre, faites bien attention aux offres spéciales limitées à la première année seulement) ;
  • les prix varient en partie en fonction de la vitesse de la connexion Internet (débit descendant ou download et montant – upload), mais c’est de moins en moins vrai
  • dans certains cas, vous ne pourrez pas éviter l’opérateur historique (c’est le cas si vous habitez dans une zone de forte ruralité ou pour certaines locations), mais vous aurez encore l’option de vous abonner à Internet par le satellite ;
  • pensez à coupler Internet avec un forfait de téléphonie mobile pour bénéficier de réductions intéressantes

Il vous faudra aussi installer un navigateur Internet. Les plus utilisés sont :

  • Internet Explorer désormais remplacé par Edge ;
  • Mozilla Firefox ;
  • Opera ;
  • et Google Chrome.

Les utilisateurs de Mac (ordinateurs de la marque Apple) plébiscitent souvent Safari, le navigateur maison d’Apple, qui fonctionne très bien également et monte en puissance année après année.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur ces différents navigateurs, Morgan Jerabek – responsable de stratégie numérique et expert en SEO (Search Engine Optimization : comment faire pour que votre site Internet soit repéré par Google) – a publié un article intitulé : 

3. Apprendre l’informatique en maîtrisant le traitement de texte

Un cours de bureautique, c’est la base pour faire vos premières armes avec l’outil informatique. Mais nul besoin de passer par une école d’informatique pour apprendre les bases de l’informatique et Word !

De nombreux cours gratuits et tutoriels sont disponibles sur le web ! Un esprit débrouillard pourra même s’en passer et réussir seul à maîtriser toutes les fonctionnalités offertes par ce monde numérique.

Écrire un compte rendu de réunion, mettre à jour votre curriculum vitæ (CV avec une belle photo), rédiger une liste de courses ou encore écrire des e-mails, tout cela passe par un logiciel de traitement de texte comme Word, ou alors – pour les plus doués et perfectionnistes – via un logiciel de PAO (publication assistée par ordinateur) à l’instar de QuarkXPress et Adobe InDesign.

Si vous êtes radin ou que vous n’avez pas envie d’enrichir davantage Microsoft, vous pouvez vous diriger vers des logiciels libres tels qu’OpenOffice, développé par Apache. Ces solutions open-source se perfectionnent chaque jour davantage, d’une version à l’autre. On peut en dire de même pour les protections contre les programmes malveillants.

Une fois votre logiciel de traitement de texte installé, pourquoi ne pas prendre un cours informatique debutant avec un prof particulier Superprof ? Ou alors, si vous êtes malin, proposez un échange de bons procédés : un cours d’informatique gratuit à votre voisin contre un repas au resto, un bon dessert – tout est négociable, à vous de trouver le point faible de votre ami !

Parallèlement, à cela, vous aurez besoin de vous créer une adresse électronique (Gmail est un des meilleurs prestataires sur le marché, complètement sécurisé et gratuit jusqu’à 15 Go de données) et configurer un logiciel de messagerie électronique comme Outlook, Thunderbird (Windows/Mac) ou encore Apple Mail (Mac uniquement).

Aujourd’hui, de nombreux internautes boudent cependant les logiciels de messagerie électronique et plébiscitent les applications web sur mobilepour pouvoir consulter leurs courriers électroniques depuis leurs smartphone (Yahoo Mail, Gmail,….). Des formations en ligne pour configurer une boîte mail sur portable et vous initier à l’Internet mobile sont disponibles sur pas mal de sites web !

4. Savoir sauvegarder ses données en apprenant l’informatique

Ça y est, vous avez créé vos premiers documents, peut-être même pris vos premiers cours sous Excel (tableur) pour réaliser plus facilement vos comptes, c’est super !

MAIS ce n’est pas suffisant, car si on vous disait que tout pouvait disparaître du jour au lendemain vous seriez mort de peur : support de cours, photos de vacances, présentations PowerPoint pour le boulot, programmes informatiques installés… tout ça perdu !

Pensez à toutes ces entreprises tenues en otage par des pirates informatiques… Et pas besoin d’apprendre la programmation pour faire une copie de vos documents…

Sachez qu’il existe essentiellement deux façons de sauvegarder vos documents et autres programmes informatiques :

  1. en ligne, dans un espace virtuel (en fait les données sont stockées sur un serveur sécurisé) dans ce qu’on appelle « le Cloud » – les hébergeurs de sites web le font souvent automatiquement de temps à autres pour leurs divers clients ;
  2. sur un disque dur externe, que vous reliez à votre ordinateur en wifi ou USB pour procéder ensuite à des sauvegardes régulières de vos documents – une fois par semaine dans l’idéal, une sauvegarde mensuelle au pire.

Les sauvegardes sont d’ailleurs d’excellents travaux pratiques pour manipuler votre ordinateur, naviguer entre votre disque dur principal et votre disque de sauvegarde (mieux vaut en avoir deux, en alternance). Les deux techniques décrites ci-dessus sont bien sûr complémentaires et c’est ce que nous vous recommandons pour plus de sécurité. Il est courant aussi de faire une copie de la sauvegarde sur un deuxième disque dur, au cas où le premier disque dur subirait un « crash » : on ne sait jamais !

Les services de sauvegarde de données en ligne dans le Cloud sont souvent gratuits jusqu’à un certain volume de données (exprimé en Go).

5. Apprendre l’informatique de A à Z, c’est aussi maîtriser quelques logiciels fondamentaux…

On ne vous parle pas de devenir programmeur mais d’apprendre les bases de quelques logiciels qui vous rendront bien service :

  • logiciels de retouche photo comme Photoshop (développé par Adobe) ;
  • montage vidéo pour réaliser des films de votre petite famille (il faut savoir ajouter des génériques et sous-titres, créer des enchaînements esthétiques, mettre une bande son…) ;
  • apprendre le langage HTML si vous faites de la création de sites web (ou en avez le désir à court ou moyen terme).

6. Réaliser sa maintenance informatique de base

En regardant des tutoriels gratuits sur le web ou en recherchant sur Internet l’expression maintenance informatique, vous aller rapidement trouver quelques manipulations faciles à faire pour entretenir votre matériel :

  • nettoyage de l’écran et du clavier ;
  • vider le cache de votre navigateur Internet ;
  • supprimer des fichiers temporaires ;
  • formater une clé USB ;
  • dépoussiérer l’intérieur de votre UC ;
  • ou encore désinstaller un programme proprement…

Vous serez d’autant plus fier de vous que vous aurez tout fait par vous-même, sans l’intervention coûteuse d’un professionnel !

7. Apprendre l’informatique : coder et programmer ?

Pour se familiariser avec un langage de programmation et en apprendre les rudiments, vous pouvez aller sur YouTube et regarder quelques vidéos sur le génie logiciel, puis apprendre les bases de la programmationLe Site du Zéro (dorénavant : OpenClassrooms) sera également un rendez-vous incontournable.

À la recherche de cours informatique en ligne gratuits ? Allez faire un tour sur le site de codecademy, plate-forme interactive en ligne proposant d’apprendre gratuitement six langages de programmation tels que Python, PHP, JavaScript ou des langages de balisage web comme le Html et CSS.

Sous Linux comme sous Mac ou Windows, vous allez apprendre le PHP et faire des prodiges de tech !

8. Créer un site web !

Pas besoin d’être un développeur web pour créer un site Internet !

Il existe des sites où vous pouvez directement et rapidement acheter un nom de domaine. Il vous suffit ensuite d’acheter un « template », sorte de charte graphique de votre futur site web et d’installer le module WordPress, une plate-forme sémantique de publication web très facile d’utilisation !

Cerise sur le gâteau, WordPress est un logiciel libre et gratuit. PrestaShop en est grosso-modo l’équivalent pour le e-commerce, dont le développement est faramineux et les perspectives d’avenir encore grandioses.

9. La sécurité informatique, c’est quoi ?

Dans les écoles informatiques, cette matière est enseignée dès le tronc commun, car il est obligatoire de sécuriser les réseaux et les outils informatiques pour protéger les milliards de données qui sont stockées et échangées sur les réseaux informatiques ! Des firmes peuvent faire faillite en cas de piratage, de même que l’hameçonnage.

Les plus brillants des hackers se voient même offrir des ponts d’or pour rejoindre les agences gouvernementales ou les services IT de multinationales (Google par exemple) pour qu’ils aident à consolider la sécurité de leurs réseaux !

À l’aide d’outils informatiques comme les logiciels antivirus ou un firewall (pare-feu), vous avez une bonne base de sécurité informatique.

10. Prendre des cours particuliers pour apprendre l’informatique

Découvrir votre matériel informatique et apprendre à s’en servir efficacement, en somme…

  • Apprendre le code ?
  • Faire de la programmation objet ?
  • En savoir davantage sur le développement d’applications ?
  • Découvrir la robotique ?

Autant de cours qui peuvent être abordés avec les centaines de prof particuliers d’informatiques proposant leurs services sur le net ou via des organismes de soutien scolaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources : www.commentcamarche.net, www.superprof.fr

Partager avec d'autres sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *