Focus sur les fondations

Focus sur les fondations

fondations

Focus sur les fondations

Véritable jonction entre le sol et la construction, les fondations jouent un rôle essentiel dans la construction d’une maison. Leur qualité va en effet conditionner la solidité future du bâtiment. Plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre selon la nature du sol, la profondeur du niveau bas et le type et le poids de l’ouvrage construit. Après notre article sur les travaux de gros œuvre, découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur les fondations.

Rôle des fondations

Le rôle des fondations est d’assurer la répartition de charges sur le sol, la nature de ce dernier va donc conditionner le type de technique mis en œuvre pour leur établissement.

Dans le cadre de la construction d’une habitation, il est indispensable de faire réaliser au préalable une étude géotechnique afin de déterminer la nature du sol et de choisir le type de fondations en conséquence. Pour en savoir plus, consultez nos conseils pour bien réussir ses fondations.

Les différents types de fondations

Il existe différents types de fondation en fonction de la nature du sol et du poids des édifices.
La profondeur du sol suffisamment stable pour accueillir vos fondations varie selon les terrains, le terrain porteur se situant parfois jusqu’à 10 mètres de profondeur.

Pour réaliser des fondations profondes hors gel sur un sol stable donc la résistance sera suffisamment élevée, on va creuser une tranchée dans laquelle on va couler une semelle en béton armé en acier. Le rôle de cette semelle étant de répartir la charge de la maison sur la plus grande surface possible de sol stable afin de renforcer la structure et de la faire tenir dans le temps.

Les fondations superficielles

Les fondations superficielles ou semelle filante sont adaptées aux terrains suffisamment porteurs. Elles sont peu profondes et sont idéales pour les constructions légères. Elles sont réparties sous les murs porteurs pour supporter le poids et donc assurer la stabilité de la maison. Ces fondations enterrées sont creusées de 50 cm à 1 m de profondeur afin de ne pas geler.

Les radiers ou fondations superficielles sur surface sont adaptées aux terrains qui ne sont pas assez stables pour que les murs porteurs puissent reposer seuls sur ces fondations. Toute la dalle doit être en appui. La plupart du temps en béton armé, on les emploie principalement en rénovation, par exemple lors d’un agrandissement de maison ou de la construction d’un garage. Les formes et dimensions vont être déterminées par le poids des charges à supporter.

Les fondations semi-profondes

Utilisées pour les extensions ou pour les maisons en rez-de-chaussée, elles vont chercher un sol de portance suffisante à une profondeur de 2 à 5 mètres. Ce type de fondations consiste en une dalle de béton fortement armé. Elles nécessitent une homogénéité de l’ensemble de la surface du radier pour assurer la stabilité.

Les fondations profondes

Creusées à l’aide de pieux et non plus de semelles ; o, va chercher le sol stable à 10 ou 12 mètres de profondeur. Si ce sol dur est situé trop en profondeur, il s’agira de répartir la charge sur des prix qui constitueront la base stable de la maison

Au-delà des sols instables, les fondations profondes et semi-profondes sont souvent utilisées pour des édifices de grande ampleur.

Les types de fondation en détail

Toute structure a besoin d’une bonne base pour ne pas s’effondrer. C’est pour cela qu’une fondation fait office de relais entre la structure et le sol. Elle est comprise dans l’élément architectural d’un bâtiment et a pour rôle de s’opposer au tassement et aux infiltrations des eaux, tout en assurant la transmission des charges et la répartition de ces dernières dans le sol.

On peut retrouver trois principaux types de fondation qui sont :

  • la fondation superficielle
  • la fondation profonde
  • la fondation spéciale

On peut les différencier par leur géométrie et leur fonctionnement.

Fondation superficielle

Semelle filante

Semelle isolée

Les fondations superficielles se forment comme suit : le niveau du fond de fouille est le sol d’assise de la fondation, c’est-à-dire le sol capable de reprendre les charges du bâtiment en entraînant un tassement minimum.

On distingue deux types de fondations superficielles :

  • Semelle isolée : qui sont les fondations de poteaux
  • Semelles filantes : qui sont les fondations des murs, surtout les murs en parpaings et les voiles. Les semelles filantes servent à répartir les charges sur une plus grande surface afin que l’ouvrage ne s’enfonce pas dans le sol.

Utilisation 
On utilise ce type de fondation lorsque les couches de terrain capables de supporter l’ouvrage sont à faible profondeur. De ce fait, celle-ci est recommandée sur des sols de bonne stabilité, à savoir des sols qui ne nécessitent pas de renforts particuliers au niveau des fondations.

Caractéristiques 
Ces types de fondations sont de faible profondeur et sont utilisés pour les constructions légères. Les fondations superficielles sont constituées par des semelles ayant une plus grande largeur que l’élément supporté de façon à ce que le taux de compression du sol ne dépasse pas son taux de compression admissible.

Avantages et Inconvénients 
Dans les constructions, on peut toujours citer quelques avantages et inconvénients concernant les matériaux, l’ouvrage proprement dit ou les mises en œuvre. Voici donc en quelques lignes d’une part les avantages et d’autre part les inconvénients de ce type de fondation.

Avantages

  • La mise en œuvre de ce type de fondation est simple
  • Faible coût

Inconvénients

  • Les fondations sont limitées en termes de dimension
  • Elles sont utilisées pour les constructions légères situées sur un bon terrain

Vous obtiendrez plus de détails en consultant l’article qui traite des différents types et caractéristiques des fondations superficielles mais également celui concernant la mise en œuvre des semelles filantes.

Fondation profonde

Fondation profonde

Utilisation 
Son utilisation est requise lorsque le sol résistant se trouve à une très grande profondeur ou dans le cas d’une structure très importante.

Caractéristiques
Ce type de fondation repose sur la reprise de charge par le sol en dessous de la base de la fondation et à cela s’ajoute le frottement latéral entre ces deux derniers.

On distingue deux principaux types de fondations profondes :

  • Les pieux qui sont des fondations élancées et sont composées par la tête, la pointe et le fût.
  • Les puits qui sont creusés à la main. Ils sont soit circulaires avec un diamètre minimum de 1,20 m, soit de section quelconque mais avec une largeur minimale de 0,80 m et une section minimale de 1,10 m².

Les principaux types de pieux sont :

  • Les pieux en bois : la tête du pieu est protégée par un sabot. Ils sont enfoncés dans le sol par l’intermédiaire d’une charge assez importante jusqu’à ce qu’ils atteignent le bon sol. Pour les protéger des éventuels attaques des insectes, les enduire d’huile de vidange est indispensable.
  • Les pieux battus : ce sont des pieux préfabriqués généralement en métal ou en béton armé.
    Les pieux métalliques sont des tubes qui peuvent être ouverts ou fermés à leur bases ou bien en forme de « H ».
    Les pieux en béton armé sont fabriqués sur une aire à proximité du chantier.
    Leur mise en œuvre se fait par battage ou vibration.
    Les pieux forés : on procède d’abord au forage du pieu et c’est après que l’on fait couler le béton.

Avantages 

  • Prête à l’emploi
  • Rapide

Inconvénients

  • Coûteuses
  • Nécessite des matériels spéciaux pour la mise en œuvre.

Pour plus de détails sur ce type de fondation, vous pourrez notamment consulter les articles sur les différents types et caractéristiques des fondations profondes et les différents types de pieux et leurs conditions d’emploi pour finir par la mise en œuvre des pieux.

Fondation spéciale

On peut trouver trois types de fondation spéciale :

  • fondations sur radier général,
  • fondations par congélation,
  • fondations dans l’eau après épuisement.

La fondation sur radier général : est utilisée lors de la construction sur un terrain compressible dont la résistance insuffisante contraint d’établir des semelles de très grandes largeurs.

La fondation par congélation : est utilisée dans le cas de forage de puits de fondation dans des terrains suffisamment poreux.

La fondation après épuisement : ce type de fondation est employé pour les travaux dans les rivières et les fleuves.

D’après ces trois types de fondations spéciaux, nous pouvons en conclure que le coût de réalisation de ces derniers est relativement élevé.

Utilisation 
Ce type de fondation est utilisé dans les mauvais terrains et pour les constructions présentant une charge importante.

Caractéristiques 
Ce qui caractérise cette fondation est la pose de colonnes de pierres ou de graves ciments dans le sol avant les semelles.

Avantages

  • Sérénité de l’ouvrage
  • Sécurité des usagers

Inconvénients

  • Très coûteux
  • Nécessite l’utilisation des matériels spéciaux et d’ouvriers spécialisés

Les libages et les longrines

Longrine