Surrelevage

Surrelevage

Surélever sa maison pour gagner de l’espace

Il existe différentes techniques pour augmenter sa surface habitable. Parmi ces différentes techniques, la surélévation de maison.

Surélever sa maison pour obtenir une pièce supplémentaire

Alternative à l’extension classique, la surélévation de maison ou surélévation par le toit permet d’augmenter la surface habitable sans augmenter l’emprise au sol et donc sans avoir à sacrifier d’espace dans le jardin. Le principe ? On conserve la même pente de toit et on apporte davantage d’espace entre le toit et le plafond du bâti. Le but étant de disposer d’une hauteur sous toit suffisante pour créer une nouvelle pièce.

Cette opération est envisagée quand la hauteur sous comble est inférieure à 1.80 mètres, que la pente du toit est inférieure à 30 degrés et qu’aucune poutre ne vient encombrer l’espace.

L’étude préalable de la structure

Une surélévation va ajouter un poids conséquent à l’édifice, il est donc indispensable de s’assurer que les fondations et les murs porteurs seront assez résistants pour supporter cette surcharge. Il faudra donc faire réaliser un audit pour :

vérifier la composition des fondations et des murs périphériques : une excavation peut alors être nécessaire pour déterminer le matériau utilisé
• étudier la résistance et la qualité des matériaux composant les murs porteurs : les murs peuvent être percés ou leurs revêtements enlevés

Si les murs ne sont pas assez résistants, une consolidation de ces derniers ou l’ajout de piliers à la maison sera envisageable.

Quels travaux ?

Pour procéder à la surélévation de la maison, la toiture et la charpente sont enlevées, les murs porteurs sont allongés, un plancher haut est créé et une nouvelle toiture est installée. Les murs ne pourront être surélevés que si la charpente est composée de chevrons simples posés sur des pannes entre les murs.

  1. Renforcer le plancher de mes combles : l’essentiel à savoir


Vous avez décidé cet été de franchir une étape pour vote maison et enfin réaliser le grand projet que vous souhaitiez mettre ne place depuis toujours : agrandir votre maison par les combles. En fait rénover votre plancher et agrandir vos combles est à peu de chose près la même chose. Toutefois avant de vous lancer dans cette opération il vous faudra connaître la hauteur de celui-ci, et de ce fait si il est bien à la hauteur qu’il vous faudra. Nous allons étudier comment refaire son plancher qui est une partie importante afin d’avancer plus loin dans vos travaux.

Comme tout projet, il faut tout d’abord en étudier sa faisabilité, car en cas de précipitation vous pourriez être amené à tomber sur quelques désagréments non pris en compte au départ du projet. Il existe pour cela des prés requis technique et administratifs à ne pas oublier et à connaître. Le poids est la principale contrainte lorsque l’on décide de changer son plancher ou de l’améliorer il faut prendre en compte les éléments qui seront dans la pièce tout au long de l’année comme un jacuzzi ; une machine à laver ou encore un table de billard. Si vous destinez cette extension à une chambre d’enfants et que celui-ci est plein de vie et aussi turbulent, il faudra calculer la charge au préalable.

Inutile de vous dire que faire appel à un professionnel est primordial autant pour l’étude préalable que pour la mise en place. Selon l’ancienneté de votre habitation la structure actuelle a pu être endommagée par un trop plein d’humidité en contact direct ou dans l’air. Il ne faut pas oublier les champignons qui peuvent proliférer sans qu’ils soient visibles. Pour accéder à vos combles facilement n’oubliez pas que l’accès doit aisé, aussi sûr que possible et aussi doit permettre de faire passer des meubles sans difficulté. Vous pourrez aussi mettre en place un escalier pour vous y rendre.

La hauteur de votre pièce est aussi importante pour pouvoir circuler sans trop de difficulté, à moins que vous soyez basketteur et que vous soyez plus grand que la moyenne, une hauteur de 1,8m conviendra pour vous et vos enfants. Vous pouvez aussi renforcer localement le plancher après avoir pris conseil d’un expert.

Comment renforcer la structure du plancher ?

Dans la plupart des cas et dans la plupart des maisons, le plancher est réalisé en poutre de bois, aussi appelé solives, pour leur robustesse et leur qualité. Pour minimiser les écartements entre les poutres vous pourrez utiliser des lambourdes (traverses) afin de fixer avec des clous ou des vis les solives. Elles rattraperont aussi les irrégularités du sol pour le rendre à la fin, parfaitement plan. Une étape à ne pas négligé car ce sont les solives qui recevront tous les éléments de vos combles.

Le confort thermique et acoustique est aussi à étudier du mieux possible pour ne pas entendre les bruits venant du haut lorsque vous êtes tout en bas. Pour cela plusieurs possibilités d’exécution s’offrent à vous. Tout d’abord vous pourrez installer une dalle sèche qui sera posée sur un support sain puis ensuite compactée, avant d’être totalement recouvertes. Aidez-vous d’un support panneaux bois ou autres.

Profitez aussi des panneaux isolants rigides posés directement sur les solives et lambourdes à la fois. Eux sont plus faciles à manipuler et se mettent facilement en œuvre. Troisième solution qui consiste à mettre en place une bande résiliente, une membrane antivibratoire, entre la solive et le plancher de dalle.

Prévoyez aussi des canalisations pour l’électricité selon les installations. La plomberie et surtout la production du passage d’un conduit de fumée afin de limiter la température de surface a 50°C maximum. Sans oublier les finitions évidemment.

  1. La surélévation de toiture par recouvrement de toiture

Votre maison est assez grande pour subir une élévation de toiture ? Et bien n’attendez plus, car cette opération pourrait belle et bien être un nouveau départ pour vous et votre famille. Il s’agira d’une solution idéale pour ajouter une pièce a votre maison afin d’accueillir pourquoi pas un heureux événement. Cet aménagement étant très complexe à réaliser, seul un véritable professionnel du bâtiment peut rehausser une toiture.

Une surélévation de maison désignée par le toit est souvent utilisée pour les maisons de ville, lorsque la surface de terrain est considéré comme insuffisante pour une extension horizontale ou que les propriétaires ne souhaitent pas sacrifier une parcelle de terrain pour un quelconque agrandissement. Les interventions peuvent avoir lieu partout car il n’y a aucune restriction de place, aussi bien en zone rurale qu’en plein centre-ville.

Une surélévation de toiture permet entre autre d’améliorer la performance énergétique de votre habitation, en faisant en sorte d’améliorer l’isolation en toiture, car il faut savoir que 25 à 30% des déperditions thermiques d’une maison passent toutes par le toit. Elle permet aussi de proposer de nouveaux points de vues pour les pièces en étage et permet également de mieux capter le rayonnement solaire afin d’utiliser des panneaux solaires pour une meilleure production d’électricité et d’eau chaude.

Les étapes clés d’une surélévation de toiture


Afin de commencer le chantier en temps et en heure, Il vous faudra évidemment un permis de construire ou une déclaration de travaux. Après vous être procurer l’aval du bureau d’étude pour les travaux vous devrez déposer sans attendre un dossier de permis de construire pour une superficie supérieure à 20 mètre carré ou une déclaration de travaux pour une superficie inférieure à 20 mètre carré. Si jamais le total de votre maison avec la surélévation atteignait au moins les 170 mètre carré, il faudra faire appel a un architecte qui devra superviser le chantier.

Dans certaines communes, vous devrez aussi déposer un permis de démolir, dont il faudra vérifier les points auprès des services d’urbanismes de votre ville. La prochaine étape est de déposer ou déconstruire la toiture existante. Percer la dalle (ancien sol des combles) pour insérer le futur escalier au nouvel étage. Il faudra aussi rehausser les murs périphériques, poser la nouvelle toiture et l’isolant. Posé l’escalier et aménager l’intérieur.

Peu importe la technique que vous utiliserez, la surélévation entrainera une surcharge en poids et devra être pris en compte dans votre projet. Vous devrez donc vous assurer que les murs porteurs de votre maison ainsi que vos fondations seront assez résistantes pour la supporter. Si vos fondations ne sont malheureusement pas assez résistantes, vous aurez alors 2 solutions, soit annulé votre projet, ou alors faire en sorte de renforcer efficacement les déficits de structures. Il faudra malheureusement prévoir des surcoûts importants.

Votre projet pourra être mis en œuvre si toutes les conditions sont réunies et si votre projet est viable du début à la fin.

  1. Surélévation de toiture : La méthode hydraulique

Découvrez notre article sur la surélévation de maison, celle concernant la toiture avec méthode hydraulique.
La taille de votre maison ne vous suffit plus ? Vous attendez un heureux événement, et vous n’avez pas assez de place ? Inutile de déménager tous les ans à chaque arrivé d’un nouveau membre, il vous suffira simplement d’entreprendre des travaux de surélévation de votre maison par le toit. Une méthode jugée efficace et très pratique de nos jours pour optimiser au maximum les possibilités de votre maison. Mais attention cette opération est bien évidemment à ne pas entreprendre tout seul. Il vous faudra faire appel à des professionnels qui utiliseront différente technique pour mener à bien ce beau projet.

Les principes de la surélévation

Tout d’abord il faut savoir que la surélévation représente une alternative à l’extension classique. Cette méthode permet beaucoup plus de possibilités et consiste à augmenter d’avantage la surface habitable, et de ce fait sans avoir à sacrifier l’espace du jardin. Un principe simple qui est de conserver votre pente de toit, si votre toit est en pente, et d’apporter d’avantage d’espace entre votre toit et votre plafond. Vous pourrez alors créer une nouvelle pièce pour votre maison. Pour envisager ce genre de travaux votre maison doit réunir 3 conditions : la hauteur sous comble doit être inférieure à 1,80 mètres, de posséder une pente de toit qui sera inférieur à 30 degrés et enfin qu’aucune poutre ne puisse venir encombrer l’espace de pose.

Comment déterminer si ce projet est viable ?

Avant de commencer tous travaux, il faut d’abord étudier l’espace de travail pour ne pas être surpris pendant les travaux et de devoir recommencer. Tout d’abord il faudra prendre en compte qu’une installation de cette taille pèse un certain poids et va peser sur tout l’édifice. Il est donc primordial de vous assurer que les fondations et les murs porteurs de votre maison ne seront pas en difficulté et pourront supporter la charge de l’infrastructure. Pour cela rien de mieux qu’un audit détailler ou vous devrez dans un premier temps vérifier la composition de vos fondations et des murs que l’on appel périphériques, afin de déterminer si une excavation est nécessaire et déterminer le matériau utilisé. Il faudra tout de suite après vérifier la résistance et la qualité des matériaux qui composent les murs porteurs. Des murs qui pourront être percés ou qui verront leurs revêtements retirés. Si toutefois cet audit détermine que vos murs ne sont pas assez solides, il sera possible d’envisager une consolidation ou l’ajout d’un pilier pour plus de sécurité au moment de la pose.

Quels sont les travaux à effectuer ?

Le procéder de la surélévation hydraulique est encore assez méconnu du grand public mais constitue une technique hors du commun. En effet ce procédé permet en seulement quelques jours de travaux et sans devoir découvrir votre maison, d’effectuer une sur élévation partielle ou totale de votre maison. Pourquoi ne pas faire en sorte de pouvoir lever votre toiture en toute sécurité afin de vous permettre de monter les murs dits porteurs de votre sur élévation à l’ abri des intempéries. Le principe global consiste a levé d’une façon bien répartie un ensemble grâce au levage hydraulique et mécanique. Des vérins hydrauliques seront alors utilisés et qui sont constitués de colonne de levage, ainsi que d’une ceinture de levage qui sera installé sous la charpente. Il permettra alors de lever votre toiture entière, tout en douceur et de façon régulière.6 points de levages suffisent à lever un toit d’une taille de 150 mètre carré.

Une méthode efficace et qui a déjà fait ses preuves

Création du plancher

Pour créer le plancher haut qui servira de sol au nouvel étage, il faudra au préalable ôter la toiture pour placer des poutres béton dans la largeur de la maison, sur lesquelles on va faire reposer une dalle en béton allégé, composée aussi d’argile et de polystyrène pour assurer la légèreté de la structure. On peut aussi visser une dalle en bois sur les poutres.

Une fois le plancher créé, on va monter les murs. Au niveau des matériaux, on peut utiliser les mêmes que ceux déjà en place. On peut ainsi ajouter du bloc béton ou des briques Monomur en créant un plancher avec des poutres béton.

Quelques conseils

En terme de design il peut être compliqué d’allier le fait d’agrandir sa maison à la conservation d’une cohérence architecturale, cependant cela n’est pas pour autant impossible. Que vous ayez une maison contemporaine ou une maison traditionnelle, le choix de faire construire une extension par surélévation pour agrandir la maison doit être fait en ayant réfléchi à tous les tenants et aboutissants de cette manœuvre.
Si vous faites le choix d’un agrandissement en ossature bois, ou simplement d’un bardage en bois, ce matériau pourra apporter à votre maison une touche contemporaine, renseignez-vous avec votre maître d’œuvre pour savoir ce qu’il est possible de faire et ses préconisations en terme de surélévation en bois.

La tendance étant aussi à la performance énergétique et à la maison écologique, pensez à prendre connaissance de la réglementation thermique en vigueur pour isoler votre extension par surélévation. De plus, lors de l’aménagement de ce nouvel espace, pensez à faire le choix de la basse consommation pour votre électroménager, vous permettant de vivre dans une maison passive.

Note importante : Ces articles proposés sont tirés de plusieurs sources sur internet et donnés à titre indicatif. Les éléments donnés, dans l’ensemble, respectent les règles internationales de l’art de la construction, mais sont pour la plupart, calqués sur le modèle européen.

De légères différences peuvent apparaître en fonction des pays. Pour le cas particulier du Cameroun, veuillez-vous référer aux textes suivants :

  • Loi N° 2004-003 du 21 avril.2004 régissant l’urbanisme au Cameroun ;
  • Décret 2008 N° 0737 / PM DU 23 AVRIL 2008 fixant les règles de sécurité, d’hygiène et d’assainissement en matière de construction.

Source : http://monmacon.pro

Partager avec d'autres sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *